Quel réseau social choisir en 2021 ?

TENDANCE RESEAUX SOCIAUX : Une avalanche de nouveaux réseaux.
Faut-il se précipiter sur tous ?
Quel nouveau réseau social pour votre entreprise ?

2020 a vu percer des réseaux qui jusqu’ici étaient dans l’ombre ou inconnus.

TikTok a connu une hausse d’utilisateurs de 27% au premier semestre.

Clubhouse lancé en mars 2020 connait un énorme décollage et est déjà largement copié.

Elon Musk a désavoué WhatsApp, plébiscité Signal (Messagerie privée). Une foule d’utilisateurs a alors fondu sur la nouvelle plateforme de messagerie.

Notre gouvernement a cherché à toucher les jeunes en diffusant sur Twitch et voilà que le grand public découvre ce réseau de streaming vidéo. Twitch multiplie son audience par 2 en 1 an.

Vous le savez la nouveauté attire. L’apparition d’un nouveau réseau, présenté souvent comme un Eldorado, est très tentante pour une entreprise.
En 1 an nous avons vu exploser Telegram (Messagerie privée)., TikTok (réseau de vidéos), Twitch, Signal et Clubhouse (réseau audio).
Mais y a-t-il un intérêt pour votre entreprise à être sur ces nouveaux réseaux ?

Adopter un nouveau média pour diffuser son image ne peut pas dépendre de la mode. Cependant il y a des avantages à être sur de nouvelles plateformes.

AVANTAGE
L’intérêt d’être sur un nouveau réseau social
est qu’il y a peu de concurrence, ce qui permet de construire une communauté plus facilement.
Aujourd’hui il est difficile sur des réseaux anciens comme Facebook, YouTube et même sur Instagram de faire croitre sa communauté.
Etant donné qu’il y a moins de monde sur les jeunes réseaux, la portée des publications est plus importante car moins contrainte par l’algorithme.

INCONVÉNIENTS
Bien sûr tout n’est pas rose dans ces Eldorado, il y a aussi quelques inconvénients de taille.

1/ Le 1er c’est que l’Eldorado peut s’avérer n’être qu’un feu de paille. Est-ce que ces réseaux seront toujours là dans 3 ans ? Personne ne le sait. Le monde des start up est un monde cruel. Elles sont difficilement rentables avant plusieurs années. Elles sont souvent copiées par les mastodontes du marché et donc perdent de leur attractivité.

2/ Autre problématique : la cible. On n’y trouve pas forcément ses clients. La courbe d’adoption d’un nouveau produit le montre, les early adopters (adopteurs précoces) représentent environ 15% de la population. On est donc loin d’une majorité.

Cela dit les vieux réseaux voient leur portée organique (gratuite) baisser en flèche et le coût publicitaire grimper doucement année après année. Même si vos clients sont dessus, la visibilité devient plus compliquée.

La conclusion est qu’il faut prendre des risques et mixer nouveaux et anciens réseaux.
Il est impératif de prévoir l’avenir et de tenter une nouvelle piste de visibilité.

Dernier point concernant la multiplicité des réseaux : le temps passé à produire du contenu.
Plus de réseaux équivaut a plus de temps de publications car bien sûr on ne reproduit pas à l’identique d’un réseau à l’autre. Chaque réseau a sa cible, sa technologie, ses codes.

La publicité pour découvrir de nouveaux produits

Souvent j’entend que la publicité ne fonctionne plus car les gens sont submergés de messages; voici un chiffre qui change la donne.

Le plan média, la clé pour votre entreprise

Si vous vous demandez : Comment vendre tel produit? Comment augmenter le trafic de votre site Web? Quelles méthodes ou quelles tâches dois-je mettre en place pour obtenir le résultat souhaité ?

Le bouche à oreille n’existe plus

Quand je demande aux chefs d'entreprises comment leurs clients les trouvent, on me donne souvent une réponse fausse.

Mon engagement environnemental

Une agence de marketing digital éco responsable... ça se tente